Plus qu’un foyer

Maimoona a 22 ans, mais les difficultés qu’elle a connues sont bien lourdes pour une personne aussi jeune. À seulement 19 ans, elle s’est retrouvée à la rue. Elle avait peur et était sans espoir.

« Je subissais des mauvais traitements physiques et psychologiques à la maison, explique-t-elle. Mes seules options étaient de mettre fin à mes jours ou de m’enfuir. »

Elle s’est donc enfuie en apportant avec elle quelques effets personnels, ne sachant pas ce que l’avenir lui réservait. Pendant un an et demi, elle a vécu dans huit refuges différents, sans jamais savoir si elle trouverait un endroit sûr pour passer la nuit.

« On ne nous permet pas de rester très longtemps dans un refuge, dit-elle. Mais avec seulement 32 $ par semaine pour vivre, je n’avais pas les moyens d’aller ailleurs. »

Maimoona est l’une des quelques 28 500 personnes au Canada qui connaissent l’itinérance chaque nuit. L’itinérance est un enjeu qui va bien au-delà de la difficulté à se trouver un logement. Les sans-abri sont exposés à l’isolement et à la violence, et n’ont guère ou pas accès aux soins de santé dont ils ont grandement besoin.

Pour sa part, Maimoona souffrait de problèmes cardiaques, et ses déplacements d’un refuge à un autre la rendaient malade. Elle souffrait également de dépression et d’anxiété, et s’automutilait afin d’atténuer la douleur qu’elle ressentait.

« Chaque nuit, je m’endormais en pleurant, admet-elle. Je n’en pouvais plus. »

Les expériences vécues par des personnes comme Maimoona sont l’une des raisons pour lesquelles Centraide United Way non seulement répond aux besoins urgents et à long terme en matière de logement, mais investit votre don dans des programmes qui réduisent l’isolement social, favorisent la santé mentale et permettent d’accroître l’autonomie.

Heureusement, Maimoona a pris contact avec l’un des organismes de services polyvalents financés par Centraide United Way, qui l’a aidée à composer avec les nombreux obstacles auxquels elle faisait face. Elle a eu accès à un logement transitoire – première étape essentielle vers l’autonomie – et elle a reçu des soins médicaux pour ses problèmes cardiaques ainsi que des services de counselling pour l’aider à surmonter les traumatismes liés aux mauvais traitements dont elle a été victime. Plus récemment, elle a terminé sa formation d’emploi, ce qui l’a mise sur la bonne voie vers un avenir plus prometteur.

Aujourd’hui, Maimoona a un foyer, un emploi et un réseau de soutien qu’elle considère comme sa famille. Ce sont des histoires comme la sienne qui montrent comment votre don permet à Centraide United Way d’offrir de l’aide aux personnes itinérantes au moment où elles en ont le plus besoin.

« Si je n’avais pas bénéficié de ce programme, je ne crois pas que je serais vivante aujourd’hui, dit-elle. Ma vie s’est tellement améliorée. Je n’ai peut-être pas de famille, mais il y a des gens autour de moi qui ont mon bien-être à cœur. Je ne suis pas seule. »

Trouvez votre Centraide

Apprenez-en davantage sur le travail qu’effectue Centraide dans votre collectivité, ou encore faites un don pour contribuer à améliorer la qualité de vie des gens à l’échelon local.