Le 1er septembre 2020 (Ottawa) — Lorsque la pandémie de COVID-19 et les mesures de confinement nécessaires ont perturbé les services communautaires, les aînés canadiens qui dépendent de ces services de soutien sont devenus de plus en plus vulnérables et isolés.

Le 29 mars, dans le but d’assurer la prestation de services essentiels immédiats aux aînés pendant la pandémie de COVID-19, le gouvernement du Canada a annoncé l’octroi de 9 millions $ dans le cadre du Programme Nouveaux Horizons pour les aînés, distribués par l’entremise du réseau Centraide United Way (CUW).

Centraide United Way Canada (CUWC), en collaboration avec Emploi et Développement social Canada, a élaboré un modèle de distribution fondé sur la population et a rapidement déboursé les fonds à la fin du mois d’avril à 77 CUW au pays, ce qui leur a permis de répondre à certains besoins communautaires essentiels chez les aînés vulnérables lors des premiers stades de la pandémie.

Les CUW du Canada soutiennent plus de 5 000 communautés canadiennes dans lesquelles ils exercent leurs activités, des grandes villes aux communautés rurales et nordiques. Chaque année, les CUW investissent dans plus de 450 services communautaires essentiels afin de répondre aux besoins des aînés et d’appuyer les services qui les aident à mener une vie active, saine et indépendante. « Grâce à cette connaissance approfondie des communautés et des organismes de services aux aînés, nous avons pu nous assurer que les aînés canadiens en situation de vulnérabilité recevaient le soutien nécessaire le plus rapidement possible pendant cette crise », souligne Dan Clement, président-directeur général, CUWC.

La majorité des fonds ont été remis à des organismes de services communautaires en mai et juin. Un total de 8 568 853 $ a été investi à l’appui de 935 programmes communautaires s’adressant aux aînés vulnérables d’un bout à l’autre du pays. Les montants accordés variaient selon l’offre de services des organismes soutenus; la subvention moyenne s’élevait à 9 003 $.

Grâce à ce financement, des aînés vulnérables de Winnipeg reçoivent des repas chauds et des articles de soins personnels qui leur sont livrés à la maison par des organismes de services communautaires. Des femmes réfugiées et immigrantes de la région du Grand Toronto peuvent participer à des cercles de partage virtuel hebdomadaires pour réduire l’isolement et recevoir des informations sur la COVID-19. À l’Île-du-Prince-Édouard, ces fonds permettent d’effectuer des appels aux aînés de l’île dans le but de vérifier s’ils vont bien. Et des aînés du Yukon nécessitant des services essentiels comme la livraison de nourriture, l’accès à un ordinateur et à l’Internet ou des produits de nettoyage de base, reçoivent ce soutien.

Consultez cette carte interactive pour voir les investissements effectués à l’appui de programmes locaux :

Dans chaque province et territoire, la catégorie de services financée le plus souvent était liée soit à la sécurité alimentaire, soit aux appels personnalisés. Dans l’ensemble, les catégories de services financées le plus souvent étaient les suivantes : aliments/épicerie (24 %), appels pour prévenir ou briser l’isolement social (18 %), aide ou produits d’hygiène ou de nettoyage (11 %), soutien en santé mentale (10 %), et autres besoins comme la livraison de médicaments, le transport, l’aide au logement, etc.

CUWC est heureux de travailler en partenariat avec Emploi et Développement social Canada afin de distribuer ce financement destiné à des programmes de soutien essentiels pour les aînés partout au Canada. Le coût de l’administration de ce financement par le réseau CUW, y compris la mise en œuvre et les rapports, a été couvert par 4,79 % des fonds.